Pathologie chien > Nos infos santé chien > Insuffisance rénale chronique chez le chien et le chat
         

Insuffisance rénale chronique chez le chien et le chat

Par Juan Hernandez, vétérinaire au CHV Frégis
Spécialiste en Médecine Interne, Diplomé de l'ACVIM et de l'ECVIM

L’insuffisance rénale chronique (IRC) est une des formes les plus fréquentes de maladie rénale chez le chien et le chat. La cause initiale (p.ex. : infection bactérienne,…) reste souvent non identifiée. Les chiens et chats atteints peuvent survivre des mois et années avec une bonne qualité de vie. Si aucun traitement ne peut remédier aux lésions rénales irréversibles lors d’IRC, les signes cliniques, paramètres sanguins et urinaires peuvent souvent être améliorés et la progression naturelle de la maladie être ralentie par le traitement

Les Bouviers Bernois sont prédisposés aux glomérulopathies
 
Chat insuffisant rénal avec hémorragie oculaire induite par hypertension artérielle

Les causes de l'IRC

Signalement

La maladie est souvent considérée comme étant une maladie d’animaux âgés, mais elle peut atteindre des chiens et chats de tout âge. Certaines races sont prédisposées à des formes particulières, comme les glomérulopathies chez le bouvier bernois ou les reins polykystiques chez les chats persans.

Examen et signes cliniques

Les signes cliniques sont variables selon le stade de la maladie et peu caractéristiques : augmentation de la boisson et de la miction (polydipsie et polyurie : PUPD), abattement, faiblesse, diminution d’appétit, anorexie, nausées, vomissements (bile, sang, …), diarrhée (sang, mucus, …), perte de poids, tremblements, halitose, changements de comportement et de l’état d’éveil, crises épileptiformes. L’examen clinique peut révéler de la perte de poids et/ou masse musculaire, des lésions buccales (ulcérations, stomatite, …), des lésions oculaires, de l’hypothermie, des muqueuses pâles, de l’ataxie, de l’œdème ou de l’ascite.

Examens complémentaires :

  • Analyses sanguines et urinaires

Les examens sanguins (anémie, azotémie, urémie,…) et urinaires (densité urinaire, culture, …) permettent de déterminer d’éventuelles causes sous-jacentes et le stade de la maladie. Ils doivent être adaptés à chaque cas, certains animaux ont besoin d’analyses plus poussées que d’autres.

  • Pression artérielle systémique

Chez le chien et le chat, l’IRC est la cause la plus fréquente d’hypertension artérielle. Elle est rencontrée dans tous les stades d’IRC. Les organes souffrant le plus d’une hypertension artérielle systémique sont les yeux, les reins, le système nerveux et le système cardio-vasculaire.

  • Examens d’imagerie

L’échographie abdominale permet d’évaluer la taille et la structure rénale. Elle vise à détecter d’éventuelles causes sous-jacentes, comme une obstruction urinaire, des calculs rénaux, des kystes rénaux ou des tumeurs rénales.

  • Biopsies rénales

Des biopsies rénales sont indiquées dans les cas où le résultat peut influencer le pronostic ou le traitement de la maladie de manière substantielle ou confirmer une suspicion de maladie héréditaire.

 
Rein visualisé à l'échographie abdominale
Traitement des IRC

Le traitement de l’IRC comporte plusieurs volets : un traitement spécifique et un traitement conservateur visant à prévenir et réduire les conséquences, complications de l’IRC et à ralentir la progression de la maladie. Un traitement spécifique ne peut être instauré qu’en cas de détection d’une cause, comme une infection rénale. Le traitement conservateur doit être adapté à chaque cas (clinique et résultats d’examens complémentaires) et peut inclure : changements alimentaires, perfusions, divers médicaments adaptés, notamment en cas d’hypertension artérielle systémique, anémie, ... Le patient nécessite un suivi régulier.

  1. Ettinger SJ et Feldmann EC (2010). Urinary System. In: Textbook of veterinary internal medicine, Seventh edition (Ettinger SJ et Feldman EC), Saunders-Elsevier, St. Louis, 1955-2115.
  2. Tenhünfeld J et coll (2009). A randomized controlled clinical trial of the use of benazepril and heparin for the treatment of chronic kidney disease in dogs. J AM Vet Med Assoc 234 : 1031-37.

Pour toute information supplémentaire ou pour contacter un vétérinaire spécialiste,

cliquez ici.
Glossaires
Auteur
Dr Hernandez
Service medecine

Les causes de l’insuffisance rénale chronique sont nombreuses. Il est essentiel d’identifier la cause possible pour mettre en place un traitement adapté.

Une surveillance médicale est essentielle pour adapter le traitement à l’évolution de la maladie.
 

CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis