Pathologie chat > Nos infos santé chat > Soins aux chatons nouveau-nés et maladies des très jeunes chatons

Soins aux chatons nouveau-nés et maladies des très jeunes chatons

Par Cyrill Poncet, vétérinaire au CHV Frégis
Spécialiste en chirurgie, Diplomé de l'ECVS

Prise en charge des chatons par la chatte – troubles du comportement maternel

Normalement, dès l’expulsion, la chatte prend en charge le chaton. Elle le lèche, ce qui permet de le débarrasser de la membrane qui l’entoure (l’amnios), de couper le cordon ombilical et de stimuler la respiration.

Dans certains cas, la prise en charge par la chatte est défaillante. Les principales causes sont : manque d’expérience, douleurs ou inconfort, mauvaises conditions environnementales pour la mise-bas. Le cannibalisme est plus fréquent chez la chatte que chez la chienne, notamment en cas de portée trop nombreuse, de douleur ou de stress.

Il peut arriver que la chatte rejette un ou deux chatons. C’est souvent parce qu’ils sont en hypothermie (< 34°C), le plus souvent à cause d’une maladie néonatale. En revanche, si la chatte rejette toute la portée, il faut plutôt craindre une douleur ou une maladie maternelle. Parfois il s’agit d’un trouble comportemental pouvant survenir en cas de césarienne trop précoce ou de stress.

Au moment de la mise-bas (accouchement) la chatte déchire l’amnios qui entoure le chaton.
 
La chatte coupe le cordon ombilical et lèche le chaton pour stimuler sa respiration.

Dégager les voies aériennes du chaton et stimuler sa respiration

Pour favoriser la respiration, il peut être utile d’aspirer les sécrétions au niveau des narines et de la bouche du chaton en utilisant délicatement une petite poire d’aspiration, un mouche bébé ou une seringue à insuline.

Il peut être utile de lui frictionner le thorax avec un linge sec et tiède, en mettant la tête vers le bas. Attention à ne jamais secouer les chatons.

Soins au cordon ombilical

S’il n’a pas été sectionné par la chatte, il y a lieu de comprimer le cordon ombilical avec un clamp chirurgical à 3 cm de l’ombilic, de le ligaturer et de bien le désinfecter avec un antiseptique (vétédine ®).

Assurer un bon réchauffement des chatons

A la naissance, la température du chaton est de 35°5C. Pour assurer un bon réchauffement des chatons, la température du nid doit être de 28 à 30°C. C’est le cas si la mère s’occupe bien des chatons et si la portée est nombreuse. Dans le cas contraire, il faut surveiller la température des chatons et mettre des bouillottes. Le réchauffement doit être progressif et il faut veiller à ne pas brûler les chatons par un contact prolongé avec une bouillotte.

 
Dès la naissance, le vétérinaire dégage délicatement les voies respiratoires du chaton

Surveiller l’alimentation des chatons

Les chatons doivent téter rapidement.

Il est utile de peser les chatons à la naissance et de surveiller la prise de poids quotidienne.

Une stagnation est classique pendant les deux premiers jours. Une prise de poids doit se produire à partir du 3ème  jour.

Si les chatons tètent insuffisamment, que la mère n’a pas de lait ou du lait de mauvaise qualité, un allaitement artificiel (exclusivement avec du lait pour chatons) est nécessaire.

La quantité à donner aux chatons est de 5 ml par repas, toutes les 4 à 6 heures.

Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Certains signes doivent attirer votre attention et vous conduire à consulter votre vétérinaire. Chez les chatons, dans les premiers instants et jours qui suivent la mise-bas, les principaux signes inquiétants sont :

 
Pour un bon suivi, il est utile d’établir la courbe de poids des chatons.
  • Absence de mouvements respiratoires, cyanose
  • Baisse de l’activité du chaton, faiblesse
  • Vocalises
  • Perte du réflexe de succion
  • Abattement et diminution des tétées. Il peut s’agir d’une hypoglycémie consécutive à un jeûn, même minime.
  • Chute de la température en-dessous de 35°C. Le risque d’hypothermie est augmenté si la portée est peu nombreuse, si la température de l’environnement est trop basse. Ne jamais réchauffer brutalement un chaton en hypothermie mais le faire progressivement, sur 1 à 3 heures.
  • Perte de poids de plus de 10 %
  • Diarrhée, plaintes peuvent traduire un « syndrome du lait toxique », le plus souvent à la suite d’une mammite chez la chatte.
  • Pâleur des muqueuses, pétéchies ou ictère. Il peut s’agit d’une anémie aiguë secondaire à une incompatibilité entre les groupes sanguins d’un chaton et de sa mère (risques plus élevés chez les British shorthair, Rex Devon, Rex Cornish et dans une moindre mesure chez l’Abyssin, Somali, Sacré de Birmanie et Persan). Il faut tout de suite retirer les chatons de la mère, consulter le vétérinaire et nourrir avec un lait de substitution adapté.

A quel âge le chaton ouvre ses yeux

L’ouverture des yeux se produit vers 7 à 10 jours.

Comment reconnaître un chaton mâle d’un chaton femelle

A la naissance et pendant les premières semaines, il est parfois difficile de reconnaître le sexe des chatons. Un examen attentif de la région du périnée est nécessaire. Chez le femelle, la vulve est proche de l’anus et se présente sous la forme d’une petite fente. Chez le mâle, à cause du scrotum, la distance entre l’anus et l’orifice (circulaire) du pénis est légèrement plus importante.

Les chatons ouvrent leurs yeux 7 à 10 jours après la naissance.
 
Reconnaître le sexe d’un chaton à la naissance demande beaucoup d’attention et les erreurs ne sont pas rares.

Matériel nécessaire pour assurer les soins aux chatons nouveau-nés

  • Thermomètre avec un petit embout
  • Compresses
  • Désinfectant (vétédine ®)
  • Pince pour les cordons
  • Poire d’aspiration (ou seringue à insuline)
  • Des bouillottes
  • Une petite balance
  • Un biberon pour chatons
  • Du lait pour chatons

Pour toute information supplémentaire ou pour contacter un vétérinaire spécialiste,

cliquez ici.
Glossaires
Auteur
Dr Poncet
Service chirurgie

Dans la majorité des cas, la chatte va prendre en charge les chatons dès leur expulsion

Dégager les voies aériennes, faire les soins au cordon et maintenir les chatons au chaud sont les premiers gestes à faire

La surveillance de la prise de poids permet de s’assurer d’une évolution normale

Toute anomalie doit rapidement donner lieu à une consultation chez le vétérinaire

CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis